Il arrive fréquemment que des gens désirent vendre une parcelle d’un terrain leur appartenant. Vous possédiez un grand terrain et vous prenez maintenant la décision d’en vendre une partie, par exemple, à votre voisin. Cette démarche peut être effectuée pour diverses raisons : votre terrain est trop grand et ça diminuera votre charge d’entretien; votre voisin empiète légèrement chez vous; une nouvelle construction aura lieue, etc.

 

D’abord, la 1ère démarche à effectuer est de vérifier, auprès de la Municipalité, que vous pouvez procéder à une telle vente de parcelle de terrain. En effet, certains règlements peuvent vous obliger à conserver une superficie déterminée afin d’y avoir votre maison. Ainsi, vous ne pouvez pas avoir un terrain trop petit !

Ensuite, vous devrez contacter un arpenteur-géomètre afin que ce dernier vienne cadastrer la superficie de terrain que vous désirez vendre. Cela signifie qu’un nouveau numéro de lot (de cadastre) sera obtenu auprès du registre foncier et qu’un plan cadastral sera effectué par l’arpenteur-géomètre. Ainsi, votre terrain d’origine sera officiellement divisé en 2 et chacune des parcelles aura son propre numéro de lot.

Si une hypothèque affecte votre terrain d’origine, vérifiez auprès de votre institution financière qu’elle est en accord avec votre projet. En effet, dans votre acte hypothécaire, il y a certainement une clause qui requiert l’accord de votre prêteur afin de faire suite à votre projet. Les institutions financières s’y opposent rarement.

Toujours dans l’optique qu’une hypothèque affecte votre terrain, soyez avisé que votre institution financière peut demander un remboursement partiel de votre solde hypothécaire. Ainsi, sur le prix de vente, vous devrez en remettre une partie à votre créancier. Il s’agit du notaire qui effectuera cette démarche ainsi que le remboursement. Il est d’usage de procéder ainsi. Votre institution financière vous avait prêté une somme X en fonction de l’entièreté de votre terrain. Si vous vendez une parcelle, votre institution se trouve à avoir moins de superficie en garantie. Ainsi, afin de se protéger, elle peut demander un remboursement partiel de votre solde hypothécaire. En effectuant un tel remboursement, une mainlevée (quittance) sera obtenue : la parcelle de terrain vendue sera donc libérée de votre hypothèque.

Si votre terrain est situé dans une zone agricole, vérifiez si une autorisation est requise auprès de la Commission de protection du territoire agricole. Si tel est le cas, les démarches peuvent être longues et dispendieuses.

En résumé, vendre une parcelle de terrain est un processus final qui requiert plusieurs démarches préalables. Vous devez donc y penser à l’avance afin de ne pas vous retrouver le bec à l’eau!

Me Julie Clermont

Notaire

819-655-0119

500, des Gouverneurs

Saint-Étienne-des-Grès (Québec)
G0X 2P0

Contactez-nous

HEURES D'OUVERTURE

Du Lundi au vendredi de 9h00 à 17h00

Quels sont vos besoins?

Pin It on Pinterest

Share This